Le Coin des Bricos

Des conseils de pros !

  • Désolé, pas de résultats.

Faux-plafond : comment l’installer ?

Comment faire un faux-plafond ?

Vous voulez améliorer l’esthétique de votre plafond, cacher des câbles, faire installer des éclairages ou encore abaisser la hauteur sous plafond ? C’est possible grâce à la pose d’un faux-plafond ! Voici quelques conseils et les étapes à respecter pour faire vous-même votre faux-plafond suspendu.

Prendre les mesures et réaliser les tracés

Avant d’entamer les travaux, vous devez déterminer à quelle hauteur vous souhaitez poser votre nouveau faux-plafond, en pensant bien à prendre en considération l’épaisseur des plaques dans la hauteur totale. Pour cela, vous pouvez vous munir d’un niveau laser et d’un mètre ou d’une règle.
Ensuite, réalisez quelques tracés sur l’ensemble des murs, et reliez le tout à l’aide d’un cordeau à tracer, en vérifiant toujours que vous avez bien la même hauteur sur chaque mur à l’aide d’un niveau.

Acheter le matériel

Une fois que vous connaissez la surface à recouvrir d’un faux-plafond, il vous faut acheter les fournitures : dalles du plafond, suspentes, rails (aussi appelés fourrures), cornières, visserie, chevilles, etc. Leur nombre et leurs dimensions dépendent des mesures que vous avez prises au préalable.
Il est aussi nécessaire de disposer de certains outils indispensables, comme une perceuse, une visseuse, une scie sauteuse ou une égoïne pour couper les dalles à la bonne dimension, une scie à métaux pour faire les découpes de l’ossature, etc. Si vous réalisez vos travaux seul, il va aussi vous falloir un lève-plaques, de sorte à pouvoir positionner les plaques de plâtre en hauteur pour les fixer.

Fixer les suspentes, les cornières et les rails

Une fois que vous avez tout le matériel à disposition sur le chantier, vous allez pouvoir vous atteler aux fixations. Commencez par installer les suspentes dans le plafond, en démarrant par les côtés extérieurs, à une distance de 10 à 30 cm du mur, et les espaçant de 60 cm environ.

Vient ensuite le moment d’installer les cornières, qui sont les tiges métalliques fixées tout le long du plafond. Elles doivent être fixées au niveau du tracé que vous avez effectué auparavant.

Vous pourrez alors clipser les fourrures dans les suspentes, après les avoir découpées à la bonne taille.

Cas particulier : si vous envisagez d’installer un faux-plafond autoportant, dans le cadre d’une rénovation notamment, vous n’aurez pas besoin de créer une ossature complète. Il vous suffira de monter des rails sur les murs à la hauteur voulue, puis d’y insérer les plaques de plâtre.

Assemblez les plaques au plafond

À l’aide d’un lève-plaques ou de quelques paires de bras, placez ensuite une première plaque de plâtre au plafond, perpendiculairement aux rails, et en commençant dans un coin. Vous allez ensuite visser cette plaque dans les rails, tous les 30 cm environ, puis répéter l’opération jusqu’à recouvrir l’ensemble de la surface.

Il ne vous restera ensuite plus qu’à faire les finitions. Appliquez alors un enduit de finition sur l’ensemble du faux-plafond. Après séchage, vous pourrez peindre ou ajoutez le revêtement sur votre tout nouveau faux-plafond !